Le logement

Publié le par Les veilleurs

Vous avez le choix entre deux dortoirs, au confort très différent :



Les chambres du dortoir n°6 (六公寓 – liù gōngyù) :

  Le loyer de ce dortoir vous reviendra à 50 euros par mois. Il s’agit d’appartements de trois personnes,  avec une salle de bains à partager, ainsi qu’un téléphone.
Chaque appartement comprend deux chambres : une grande chambre double, et une petite chambre individuelle. Essayez d’obtenir une chambre au premier étage (c’est-à-dire au rez-de-chaussée si l’on parle français ; en chinois, le rez-de-chaussée est compté comme un étage) : le dortoir ne dispose pas d’ascenseur (or il y a 6 étages).
 

Chacune des chambres est équipée d’une bouilloire, d’une télévision (avec une quarantaine de chaînes disponibles, dont une en anglais), d’un porte-manteaux et parfois d’un ventilateur. Un chevet, un bureau, ainsi qu’une armoire sont prévues pour chacune des personnes.
En ce qui concerne les draps, ils sont fournis et lavés par les employés du dortoir.
Enfin, les fenêtres sont équipées de moustiquaires efficaces.
 

La salle de bains est construite sur le modèle chinois : l’évacuation de l’eau se fait directement par le sol ; il n’y a pas de bac de douche ni baignoire.
Le système d’eau chaude fonctionne avec un ballon d’eau qu’il faut mettre soi-même en marche.  Evitez cependant de laisser allumer le ballon toute la journée ou toute la nuit, celui-ci consommant en effet beaucoup d’électricité.

Il faut compter entre 20 et 30 minutes de préchauffage pour avoir une eau suffisamment chaude (la quantité d’eau chauffée est indiquée sur la chaudière : un point vert correspond à de l’eau assez froide ; un point rouge correspond à de l’eau chaude ; il faut compter environ un point pour une douche).
Notez enfin que l’eau chaude et l’eau froide sont inversés par rapport aux couleurs indiquées (l’eau chaude se trouve à gauche, et non pas à droite !).
 

 

Un avantage de ce dortoir est la mise à disposition gratuite d’une salle informatique, où l’on peut utiliser internet à toute heure de la journée.






Les chambres du dortoir n°13 (十三公寓 – shísāngōngyù) :


  La chambre vous coûtera 100 euros par mois (vous devrez donc payer la différence par rapport au prix initial de 1500 dollars pour les quatre mois, qui est prévu pour ceux qui décident d’habiter au dortoir n°6).
Les appartements, assez luxueux, sont en principe prévus pour deux personnes (parfois pour trois), avec deux chambres individuelles d’une taille d’environ 10-12 m² chacune. .
Chaque appartement est équipé d’une salle de bains et d’une entrée pouvant servir de salon ou de cuisine (dans ce dernier cas, vous vous verrez contraints d’investir dans l’achat d’une plaque chauffante, et si vous restez longtemps, d’un frigo).

La salle de bains, contrairement à celles du dortoir n°6, est construite selon le modèle occidental, avec une baignoire.

Dans chacune des chambres, l’on trouve une télévision, un téléphone (à utiliser avec une carte de téléphone internationale), un bureau, ainsi qu’une penderie.

A noter qu’il est possible d’avoir accès à internet à partir des chambres, si l’on en fait la demande (cela vous coûtera 30 Yuan par mois).

Le bâtiment étant assez haut (environ une quinzaine d’étages), il est équipé d’un ascenseur.
Enfin, dans ce dortoir, l’on trouve également des salles d’études ou de sport, qui peuvent être utilisées les étudiants, même non résidents de ce dortoir. Si vous projetez d’utiliser une des salles, renseignez-vous à l’avance auprès de l’accueil pour savoir si quelqu’un l’a déjà réservée.
 

 


Remarque : l’accès au dortoir n° 13 est assez contrôlé ; si des amis viennent vous rendre visite, il faudra les prévenir qu’ils doivent se présenter au gardien et dire quelle personne ils vont voir, et dans quelle chambre elle habite ; mieux vaut donc leur conseiller d’apporter leur carte d’étudiant, surtout si les visiteurs en question sont chinois : les étudiants chinois doivent obligatoirement laisser leur carte à l’accueil pour obtenir un pass d’entrée. Cette dernière règle vaut également pour le dortoir n° 6.


 

Publié dans Vie au campus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article