Les principaux sites à l'intérieur ou près de la ville

Publié le par Les veilleurs

Menu :

La cathédrale Sainte-Sophia

Le parc du Soleil

Le Stalin Parc

Dragon Tower

Le jardin botanique

Le parc des tigres

Les temples

Le parc d'attraction

Quartier de Daoliqu

Musée de la province du Heilongjiang

Centre de guerre bactériologique

Le festival de la glace

 


Harbin est une ville intéressante ; visiter tous les lieux à voir dans la ville vous occuperont pendant plusieurs week-ends.

Pour toutes ces visites, pensez à emmener votre carte d’étudiant, qui vous permettra parfois de bénéficier d’une réduction.



La cathédrale Sainte-Sophia (圣素菲亚教堂 - Shèng Sùfēiyà Jiàotáng) :

Comment s'y rendre :
Il faut prendre le bus 64 (en prenant la sortie principale, continuer sur la droite sans traverser pour arriver à l'arrêt) et s'arrêter à l'arrêt juste en face d'une passerelle pour traverser (environ 3-4 arrêts après celui de la gare).

 

La visite :
Elle se compose en deux parties : une première au sein de la cathédrale où vous pourrez admirer des photos d'époque avec la légende en anglais et chinois souvent (un peu de russe aussi).
La cathédrale en elle-même n’est pas très grande et l'intérieur pas superbe ; en outre, il n’est pas possible de visiter l'étage supérieur. Restent les vitraux de la cathédrale, ainsi que l’exposition de photos qui sont vraiment intéressantes.


La deuxième partie se fait dans une galerie souterraine, dont l’entrée se trouve en dehors, derrière la cathédrale. A l’intérieur, on y trouve une maquette géante de la ville assez impressionnante, entourée d'une exposition de photos de Harbin aux différentes époques de l'année.

Au final, c'est donc une visite assez rapide (1h30 pour tout faire de manière correcte), mais que l'on vous conseille, ne serait-ce que pour les photographies d'époque assez saisissantes ; il est aussi intéressant de voir l'architecture d'une cathédrale russe en pleine Chine.

Prix :  25 yuan (prix étudiant : 15 yuan).





Le parc du soleil (太阳岛公园 - Tàiyángdăo Gōngyuán)

Comment s'y rendre :
Il faut tout d'abord arriver au quartier russe (bus 64), puis se rendre au bout de la grande allée (Zhongyang Da Jie). Vous verrez alors un grand monument avec en général entouré de foule.

 

Ensuite, deux possibilités s'offrent à vous :
- Le taxi : cela vous coûtera environ 30 yuan depuis le quartier russe.
- Le bateau (« chuan ») ; pour ce faire, vous devez acheter des billets auprès des nombreux vendeurs qui circulent et vous abordent au bord de la rivière ; sachez que le prix est de 2 yuan pour l'aller ; n’hésitez donc pas à marchander, car en tant qu'étranger l’on vous proposera certainement un tarif de 10 yuan. La balade en bateau dure environ 10 minutes sur la Songhua.

La visite :
Le parc est assez grand ; il faut compter un bon après-midi si vous désirez tout voir. Parmi les lieux à voir : une réserve d'écureuils, un étang de poissons rouges aux abords joliment décorés, des allées fleuries.


Vous apprécierez sûrement de vous promener dans cet environnement verdoyant, qui contraste avec les grandes rues polluées de Harbin (notez que l’on peut avoir une vue assez intéressante sur la ville depuis le pont de l'entrée du parc). De plus, les visiteurs ne sont pas très nombreux, si bien qu’on ne s’y sent pas trop observés en tant qu’étranger.  

Il est possible de louer des vélos sur place, ainsi que de faire du pédalo sur un étang (30 yuan pour 30 minutes).

Ne vous étonnez pas de croiser à plusieurs reprises des mariées faisant des photographies ; il est courant en Chine de se faire photographier dans un parc lors du mariage.



Seul point négatif : lors de notre visite, le parc était en travaux et beaucoup de parties perdaient de leur charme à cause du bruit et des aménagements.

Prix : 10 yuan (pas de tarif étudiant).





Le Stalin Parc (斯大林公园 - Sīdàlín Gōngyuán)


Comment s'y rendre :
Il faut se rendre au bout du quartier russe (au niveau du grand monument où l’on achète les billets de bateau pour le parc du soleil).



Visite :
Deux choix s'offrent à vous :
– Remonter le long de la Songhua
– Descendre le long de la Songhua



Les deux directions présentent des surprises.

 a) Si vous décidez de remonter le long de la Songhua :

Vous traverserez une grande allée piétonne, où se rassemblent de nombreuses personnes (souvent assez âgées) pour chanter et jouer de la musique traditionnelle chinoise. Nous vous conseillons de vous arrêter pour écouter un petit peu. L'ambiance est très conviviale et l’on ressent vraiment un plaisir de communion entre les gens.

 

Certains jours toutefois, l'allée est remplie par des vendeurs en tout genre (estampes, etc), si bien que les musiciens se décalent sur le bord de la Songhua.

b) Si vous décidez de descendre le long de la Songhua :

Plus dans l'esprit d'un parc traditionnel, la descente le long de la Songhua vous permet de voir quelques Chinois téméraires prendre un bain, tandis que d'autres profiteront des aires de jeux (balançoires et jeux de plein air) pour passer du temps avec leurs enfants.

L’on trouve des bancs à intervalles réguliers ; il est très agréable de s’y asseoir pour profiter de la tranquillité du par cet de la vue que l’on a sur la rivière.
Si vous continuez à descendre le long de la rivière, vous pouvez même rejoindre une autre partie du parc, où des pêcheurs se prélassent en attente d'une touche dans un étang.

L'endroit possède aussi un grand étang rempli de nénuphars.

 Prix : gratuit bien sûr.





Dragon Tower (龙塔 - Lóngtă)

Comment s'y rendre :
Il faut sortir par l'entrée principale et traverser pour se retrouver devant la tour informatique ; traversez ensuite la rue juste devant le magasin (la Songhuajiang Jie), pour arriver à l’arrêt de bus. Prenez le bus 112.
 

La visite :

Suivant le tarif payé, vous avez accès à diverses attractions, qui sont les suivantes :
– La montée en ascenseur pour admirer la vue ; c'est certainement l'intérêt majeur de la visite, car du haut de la dragon tower, l’on a une vue imprenable sur Harbin (l’on se rend alors compte du nombre impressionnant de grattes-ciel que compte la ville). Le haut de la tour est en forme circulaire, dont les bords sont protégés par des grillages.

Un peu plus bas dans la tour, l’on peut aussi s'amuser à marcher sur des vitres transparentes au-dessous desquelles on peut voir la ville à ses pieds. Attention aux âmes sensibles, la montée se fait dans un ascenseur aux vitres transparentes !

 


– Un musée sur les habits traditionnel d'époque : peu intéressant, ce musée présente un seul intérêt, résidant dans le fait de pouvoir se faire prendre en photo en tenue d'époque.



– Un petit espace du type La Villette en France,  avec des petites expériences amusantes pour le visiteur. 

 

– Un cinéma 4D comme au Futuroscope avec des lunettes. Toutes les consignes de sécurité avant le film sont données en chinois (la seule chose importante est de ne pas oublier d’attacher sa ceinture) ; le film n’est pas sensationnel, mais vous divertira.



– Enfin, un restaurant avec une vue panoramique sur la ville ; la nourriture proposée est un buffet mélangeant un peu de tout et de n'importe quoi. Le seul intérêt de ce restaurant est donc la vue.


Nous vous conseillons de visiter la Tour du Dragon dans la soirée, afin de profiter du coucher du soleil (vers 18-19h en été) ; si vous en avez le temps, faitez un tour dans le quartier, qui est très moderne.

 


 

Prix :
Vous avez 3 niveaux de prix (il n'y pas de réduction étudiante) :
– 140 yuan : pour la montée, les différentes attractions, et un repas au restaurant en haut.
– 90 yuan : idem sans le restaurant
– 70 yuan : pour la montée uniquement




Le jardin botanique (黑龙江省森林植物园 – Hēilóngjiāng Shēngsēnlín Shíwùyuán) :


Comment s'y rendre :

Il faut prendre la petite sortie du côté du bâtiment 13, longer sur la droite, puis traverser pour prendre le bus 81 à l'arrêt de bus.

Arrêtez-vous à l'arrêt dont le nom contient le mot Yuan (parc). Une fois descendu, il faut prendre la passerelle pour traverser et se rendre au parc.

La visite :

Il faut prévoir un bon après-midi si l’on veut tout faire car le jardin est immense. Vous pourrez vous repérer grâce aux différentes pancartes.


Parmi les endroits à voir, il y a un jardin de roses du plus bel effet, un coin d'eau où l’on peut louer des petits bateaux à moteur pour s'amuser (15 yuan pour 10 minutes), mais aussi de longues allées où les mariées font leurs photos de mariage. L’on peut également prendre des mini-bus pour visiter le jardin.



Les amateurs de fleurs trouveront leur bonheur tandis que les autres apprécieront le côté calme et agréable de l'endroit. D'ailleurs, nous vous conseillons cet endroit plutôt que le Parc du Soleil, si vous devez choisir.

 

Prix : 10 yuan seulement avec la réduction étudiante.





Le parc des tigres (东北虎林园 - dōngbĕihŭlínyuán) :


Fondé en 1996, c’est aujourd’hui le plus grand parc au monde élevant des tigres de Sibérie, s’étendant sur 1 440 000 mètres carrés. Il a pour but la préservation et la reproduction des tigres de Sibérie, espèce aujourd’hui en voie de disparition, et donc protégée. Outre ses activités en tant que parc touristique, c’est également un centre de recherche scientifique.



Entrée : 50 yuan (pas de tarif réduit).
Prévoir un budget d’environ 200 yuan par personne
La dernière visite du parc part à 16h.
Vous pouvez combiner cette excursion avec la visite du Taiyangdao Gongyuan, qui n’est pas loin du parc ; cependant, nous vous conseillons de garder cette visite pour plus tard, car il faut se réserver du temps.



Le parc des tigres se trouve en dehors de la ville, à environ 20 km ; on ne peut y accéder que par taxi (le trajet vous reviendra à 45 yuan environ l’aller à partir du quartier russe).

Il est conseillé d’y aller le matin, ou en début d’après-midi, afin de ne pas vous voir contraint de payer le chauffeur de taxi pour vous attendre pendant que vous visitez ; en effet, après 17h, il n’y a plus de taxis qui attendent devant le parc !



Si vous y allez après 15h, demandez à votre chauffeur de vous attendre pendant que vous visitez (la visite dure entre une heure et demie et deux heures). Essayez de négocier un prix entre 100 et 200 yuan tout compris (aller-retour et attente).


 

Les deux moments les plus intéressants de la journée pour aller visiter le parc sont le matin et la fin de l’après-midi (vers 15h30) : vous aurez ainsi l’occasion d’assister au repas des tigres, très amusant à regarder.



La visite se passe en deux temps : d’abord en bus (on traverse différentes réserves), puis à pied, dans une zone piétonne protégée.

Les bus partent tous les quarts d’heure environ ; pour savoir à quel bus vous partez, adressez-vous à l’entrée de la boutique sur la gauche ; vous pouvez patienter à l’intérieur du magasin en attendant le départ de votre bus.  

La visite en bus :

Le bus traverse diverses réserves séparées par des grilles et surveillées par des tours de contrôle ; il s’arrête juste à côté des tigres afin que les visiteurs puissent prendre des photos. L’ambiance peut être très conviviale ds le bus.

Vous aurez ainsi l’occasion de voir des tigres de tous âges (notamment des "bébés-tigres" (小虎) de 1 an, mais qui ont déjà leur taille adulte).

Si vous arrivez à l’heure du repas des tigres, vous verrez une voiture couverte de grillages entrer dans la réserve ; le chauffeur lance des volailles vivantes par les différentes trappes de sa voiture, qui sont immédiatement happées par un tigre ou par un lion (ces derniers montent même parfois sur la voiture, dans l’espoir d'attraper autre chose !). 

 

Certains canards plus intelligents parviennent à échapper à leur prédateur.

La visite dans la zone piétonne :

La deuxième partie de la visite se déroule dans une zone piétonne protégée ; vous pourrez y acheter des peluches, et autres souvenirs pour des prix avoisinant les 10 yuan.

Dans cette zone, l’on peut tout d’abord observer les lions et les tigres dans la réserve à partir d’une passerelle en hauteur.

On peut également demander à se faire prendre en photo avec un bébé-tigre d’un mois sur les genoux pour la modique somme de 30 yuan.

Enfin, la dernière partie de la visite se fait dans des passerelles protégées par des grilles, d’où l’on peut observer des tigres de toutes sortes, lynx, et autres animaux, enfermés dans des espaces malheureusement très réduits.
Evitez d’essayer de prendre des photos à travers les grillages ; certains animaux (en particulier les lynx) sautent très haut et peuvent vous blesser si vous avez les doigts qui dépassent du grillage !




Les temples :


9 Dongda Zhijie
Ouvert tous les jours, de 9h à 16h30.


Comment vous y rendre :
Prenez le bus 104 devant le KFC, et descendez au neuvième arrêt ; là, au croisement, traversez la rue, pour prendre la rue qui se trouve sur la droite. Après une dizaine de minutes de marche, vous arriverez aux temples. 


 

 

La visite :
Si vous voulez visiter des temples traditionnels chinois, c’est là que vous devez aller. Le site, très agréable, regroupe plusieurs temples, dont le Jilese et le Puzhao Si, ainsi qu’une pagode à sept étages. Jí Lè Sì (极乐寺) : temple de la félicité




Malgré son aspect déserté, le Jí Lè Sì héberge une communauté bouddhiste active. Le temple abrite plusieurs statues, dont celle de Milefo (Maitreya), le bouddha attendu, qui amènera le paradis sur terre.

Si vous êtes à l’intérieur quand les portes ferment, vous pourrez discrètement observer les moines en pleine cérémonie.

Qījí Fútú Tă (七级浮屠塔): Pagode bouddhique aux sept étages

A côté du Jí Lè Sì, ce temple est le plus grand du Heilongjiang. Erigé en 1924, il abrite une charmante pagode en pierre, au centre de la cour. Les illustrations qui ornent la façade arrière relatent des histoires traditionnelles de piété filiale. Au printemps, ce lieu se transforme en retraite paisible, bercée par le son des carillons éoliens.
 


 

Pŭzhào Sì (普照寺) : temple de la lumière universelle

Situé à proximité du Qījí Fútú Tă, le Pŭzhào Sì est un monastère encore en activité qui n’accueille les fidèles que le 1er et le 15 du mois. Le reste de l’année, les portes sont fermées mais une moine vous laissera peut-être jeter un coup d’œil à l’intérieur.

 

Prix :
5 yuan pour l’ensemble des temples, qui se trouvent tous dans la même enceinte.





Le parc d'attraction :

Comment s'y rendre :

Comme pour les temples, prenez le bus 104 ; le parc d’attraction se trouve au bout de la grande allée où se trouve l’entrée du Jilese.



La visite :

L’ambiance du parc est assez agréable, car il y a de la verdure un peu partout. Vous pourrez y trouver des attractions assez diverses (grande roue, petite montagne russe, aquarium, autos-tamponneuses, stands de tir, etc).

 

 

Prix :

L’entrée coûte 3 yuan, mais vous devrez ensuite payer les diverses attractions à l’intérieur que vous souhaitez faire (pour les grandes attractions, comptez environ 20 yuan ; pour les petites, dans les 10 yuan).

 





Quartier de Daoliqu (道里区)


Comment vous y rendre :

Prenez le bus 64 devant le KFC, et descendez au 4ème ou 5ème arrêt après la gare. La rue principale du quartier russe (la Zhongyang Dajie) est la rue parallèle à la rue où vous descendez. Traversez donc la rue où se trouve l’arrêt, et prenez en face.



La visite :

C’est le quartier russe de Harbin ; il se situe près de la rivière Songhua. L’architecture y est totalement différente des autres quartiers de Harbin, imitant le style russe.


 

C’est également le quartier riche et à la mode de la ville, complètement rénové, où l’on trouve des boutiques de luxe (Hugo Boss, Complices, etc), des restaurants occidentaux, des fast-foods (KFC, Pizza Hut et Mac-Donald’s), des pâtisseries russes, divers stands de nourriture (brochettes, etc), ainsi qu’une multitude de petites boutiques de souvenirs russes souvent assez kitch (poupées russes, chocolat russe, etc).


 Il est agréable de flâner dans les rues pavées piétonnes de ce quartier (principalement la Zhongyang Dajie) ; c’est aussi un coin animé le soir.

Si vous êtes attentifs, vous pourrez remarquer la présence de 13 bâtiments protégés, chacun revêtu d’une plaque mentionnant la date de construction et un bref historique.





Musée de la Province du Heilongjiang (黑龙江省博物馆 - Hēilóngjiāng Shēng Bówùguăn)


Ce musée est l’un des meilleurs musées de province du pays. Au 2ème étage, l’exposition de reliques historiques présente d’intéressantes découvertes archéologiques. Vous pourrez aussi voir des vêtements en peau de poisson portés par la minorité hezhen. L’exposition d’histoire naturelle abrite d’immenses squelettes de dinosaures. 





Centre de guerre bactériologique (日本细菌实验基地 - Rìbĕn Xìjūn Shíyàn Jīdì)

le centre expérimental japonais de guerre bactériologique – 731ème division
731 Bùduì ; angle Xinjiang Dajie et Xingjian Jie

Entrée : 10 yuan

Ouvert tous les jours de 8h30 à 11h30 et de 13h à 16h.

Le musée se trouve à 20 km au sud de la ville.

 

Comment vous y rendre :

Prenez le bus 338 ou 343 à partir de la gare.



Ce musée présente des horreurs de la guerre semblables à celles que l’on a découvertes dans les camps de concentration de Bergen-Belsen ou d’Auschwitz.
En 1939, l’armée japonaise avait installé à Harbin un centre de recherche secret sur la guerre bactériologique. Des médecins japonais se livrèrent à des expériences sur des prisonniers chinois, mongols, soviétiques, coréens ou britanniques. Plus de 4000 personnes y furent sauvagement exterminées. Certaines furent réfrigérées ou brûlées vives, d’autres volontairement contaminées par la peste bubonique ou la syphillis.

Quand les Soviétiques reprirent Harbin en 1945, les Japonais effacèrent toute trace de cette base. Leur secret aurait sans doute disparu à jamais sans l’enquête d’un journaliste japonais, dans les années 1980.
Les cercles japonais médicaux apprirent à cette occasion que certains de leurs membres les plus éminents avaient un passé criminel soigneusement caché. Le fait que les Américains auraient accordé la liberté aux responsables de ces crimes en échange des résultats de leurs recherches reste plus que troublant.

L’exposition ne comprend que 2 salles, auxquelles s’ajoutent les ruines de la base d’origine.

Les commentaires sont en chinois ; si vous ne pouvez pas les lire, il n’est peut-être pas intéressant de parcourir le long trajet jusqu’au musée.





En hiver : le festival de la glace

  Le festival international de la glace et de la neige de Harbin est le quatrième plus grand festival mondial de la sorte, avec le festival de la neige de Sapporo (Japon), le Carnaval de la glace du Québec, et le festival du ski en Norvège.

Il se tient chaque année depuis 1985, à partir du 5 janvier et dure un mois ; les animations (il y a notamment de très belles sculptures de glace) ont lieu dans toute la ville.


Les activités hivernales les plus connues sont le ski alpin à Yabuli, la nage dans la rivière Songhua, et l’exposition de lanternes de glace dans le parc Zhaolin.

En 1996 ont eu lieu les troisièmes jeux d’hiver asiatiques à Harbin. Harbin était également ville candidate pour l’organisation des Jeux Olympiques d’hiver de 2010, et tentera probablement sa chance pour les jeux de 2014, auquel cas les épreuves de ski alpin auraient lieu dans à Yabuli.

 

 

 

Retour en haut de la page

 

Publié dans Tourisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article